Carole Rovere-Jovene

PPR 2017

La chimiokine CCL5, un régulateur clé de la neuro-inflammation obésogène et du diabète

Projet de recherche

  • Auteur : Carole Rovere-Jovene
  • Centre de recherche : Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC)
  • Thème : Obésité / Diabète de type 2

Présentation, objectifs et résultats attendus

projet

Présentation

L’obésité est un problème majeur de santé publique affectant près de 15% de la population mondiale. Le lien entre l’obésité et les complications métaboliques telles que le diabète est bien établi au niveau épidémiologique mais reste encore mal défini au niveau étiologique. Des marqueurs du diabète de type 2, comme l’hyperglycémie, la résistance à l’insuline ou à la leptine, peuvent résulter d’un état inflammatoire chronique du tissu adipeux entraînant la production de plusieurs molécules inflammatoires. Le tissu adipeux perdrait ainsi sa capacité à stocker les graisses et les sucres qui s’accumuleraient de manière ectopique dans les organes. L’ensemble provoquerait l’insulino-résistance. Ces médiateurs inflammatoires seraient responsables du syndrome métabolique et du diabète de type 2.

Approche

Nous développerons des approches expérimentales utilisant des modèles animaux d’obésité nutritionnelle, exprimant ou non cette molécule d’intérêt. En parallèle, nous mettrons en place des études cliniques chez l’homme afin d’établir une éventuelle corrélation entre les niveaux plasmatiques de la chimiokine CCL5 et une dérégulation de la balance énergétique et/ou du glucose. Le traitement des maladies et des complications liées à des problèmes nutritionnels constitue un défi majeur pour les systèmes de santé en France et dans le monde.

Objectifs

L’objectif de notre projet est d’étudier le rôle clé de CCL5 dans la régulation de la balance énergétique, l’obésité et le développement du diabète de type 2 et des neuropathies périphériques.

Bilan

Les résultats de notre étude devraient fournir des avancées notoires dans les connaissances fondamentales et pour la recherche biomédicale sur le comportement alimentaire, l’obésité, le diabète de type 2 et les neuropathies diabétiques en identifiant CCL5 comme un acteur majeur, régulateur de ces conditions physiopathologiques. Sur la base de nos observations sur des modèles animaux mais également chez l’homme, une approche pharmacologique innovante ciblant le système CCL5 pourrait être envisagée pour le traitement de ces maladies. CCL5 et ses récepteurs pourront être des cibles thérapeutiques prometteuses pour lutter contre le syndrome métabolique provoqué par les régimes riches en graisses occidentaux.