Philippe Noirez

PPR 2008

Influence de la masse musculaire sur le métabolisme : implication de l’interleukine 6 d’origine musculaire

Projet de recherche

  • Auteur : Philippe Noirez
  • Centre de recherche : Faculté de Pharmacie - Laboratoire de Biologie de la nutrition – 4, avenue de l’Observatoire 75270Paris Cedex O6 (Directeur du laboratoire d’accueil : Pr Luc Cynober)
  • Thème : Métabolisme

Présentation, objectifs et résultats attendus

projet

Présentation

Ce travail se propose de tester l’hypothèse selon laquelle les effets de la mutation de la myostatine sur le métabolisme glucidique et sur le tissu adipeux seraient un effet indirect de l’inhibition de la signalisation de la myostatine dans le muscle strié squelettique. Cette inhibition permettrait l’expression d’un second messager, l’interleukine 6 (IL-6) qui sécrété par le muscle agirait sur le métabolisme glucidique et sur le tissu adipeux.

Constat

L’IL-6 est produite et libérée par le muscle strié squelettique à l’exercice. Les effets de l’IL-6 sont similaires à ceux de l’absence de myostatine, facteur essentiel à la régulation de la masse du muscle strié squelettique. L’inhibition de l’activité de la myostatine peut améliorer la sensibilité à l’insuline et augmente la capture du glucose dans le muscle. Ces résultats suggèrent que l’inhibition de la signalisation de la myostatine agit sur le métabolisme glucidique et sur le tissu adipeux. Toutefois à ce jour, les mécanismes qui permettent d’expliquer ce phénomène ne sont pas connus.

Objectifs

Tester l’hypothèse selon laquelle les effets de la mutation de la myostatine sur le métabolisme glucidique et sur le tissu adipeux seraient un effet indirect de l’inhibition de la signalisation de la myostatine dans le muscle strié squelettique. Cette inhibition permettrait l’expression du second messager, l’IL-6 qui sécrété par le muscle agirait sur le métabolisme glucidique et sur le tissu adipeux.

Étapes

Le projet comporte 3 étapes :
Entrainement de 6 semaines des animaux et mesure de la composition corporelle Prélèvements musculaires, tissulaires et sanguins Analyse de l’expression protéique et des ARNm de l IL-6, de son récepteur, du GLUT-1et-4.

Bilan

Ce travail souhaite mettre en évidence que la masse musculaire, en produisant de l’IL-6 a une influence sur le métabolisme glucidique et sur la masse du tissu adipeux : l’augmentation de la masse musculaire provoquée par l’absence de myostatine et/ ou par l’exercice induit une augmentation de la production de l’IL -6 musculaire qui améliore la captation musculaire du glucose et une augmentation de l’IL-6 plasmatique circulante qui à son tour agit sur le tissu adipeux en diminuant sa masse.
Dans la lutte contre le diabète de type 2, des exercices physiques suffisamment intenses entrainant un développement de la masse musculaire avec production d’IL-6 seraient à prescrire.