Martine Begeot

PPR 2009

Impact de l’interaction entre contaminants alimentaires et obésité maternelle sur le métabolisme glucidique et lipidique de la descendance

Projet de recherche

  • Auteur : Martine Begeot
  • Centre de recherche : Faculté de Médecine Lyon Sud - INSERM U 870 / INRA 1235 - 165 Chemin du Grand Revoyet - BP 12, 69921 OULLINS cedex
  • Thème : Obésité

Présentation, objectifs et résultats attendus

projet

Présentation

Sur un modèle de souris dont l’obésité a été induite par un régime alimentaire, étude de l’impact de l’interaction entre contaminants alimentaires perturbateurs endocriniens  et obésité maternelle sur le métabolisme glucidique et lipidique de la descendance

Constat

L’accumulation dans le tissu adipeux de certains contaminants perturbateurs endocriniens  à l’origine d’altérations au plan métabolique telles que l’obésité et surtout la résistance à l’insuline et le diabète de type 2 a récemment été décrite. La présence de polluants dans le sang maternel et le placenta  au cours de la gestation,  le passage dans le lait maternel de polluants ont été associés à des effets délétères sur la croissance , le développement neuronal, voire sur le statut métabolique futur. La possibilité d’une transmission au cours des générations par altérations épigénétiques est étudiée.

Méthodologie

Sur un modèle murin d’obésité , introduction dans l’alimentation de femelles pendant la gestation et l’allaitement  d’un mélange complexe de polluants (dioxine, PCB, bisphénol A et phtalate ) représentants plusieurs catégories agissant par des mécanismes différents mais pouvant agir en synergie et de déterminer sur la descendance les effets délétères sur le plan de l’homéostasie glucidique et lipidique. Recherche pour chaque polluant de la dose minimale susceptible d’induire l’expression hépatique de plusieurs cytochromes P450. Analyse complète du phénotype des descendants

Objectifs

Déterminer si un mélange de polluants persistants ou non à doses environnementales s’avère plus délétère que l’obésité seule sur le métabolisme glucidique et lipidique des descendants. Étendre cette étude aux descendants F1, F2 puis F3

Bilan

Identifier les conséquences sur le développement, le métabolisme du glucose et des lipides et le comportement alimentaire d’une exposition chronique mais faiblement dosée d’un mélange complexe de polluants perturbateurs endocriniens